· 

Les hôtes de nos eaux

 

Depuis quelques années les cygnes, prospèrent le long du Rhône et de la Saône, embellissant les rives de leur plumage éclatant. Il y a aussi des mouettes et d'autres palmipèdes moins majestueux. Et parfois on tombe, nez à bec, sur un hôte de nos eaux plus inattendu... Un héron par exemple ou un volatile plus flamboyant.

 


Janvier 2018, pendant la crue du Rhône

Ballet de cygnes, de canards  et de mouettes à proximité du pont Wilson (Photo : Josyane Locatelli)
Ballet de cygnes, de canards et de mouettes à proximité du pont Wilson (Photo : Josyane Locatelli)
Pendant qu'au parc de Gerland d'autres canards s'amusent de la crue (photo : Pierre Gremilly)
Pendant qu'au parc de Gerland d'autres canards s'amusent de la crue (photo : Pierre Gremilly)


Sortie en famille sur la Saône, le long du quai Fulchiron
Sortie en famille sur la Saône, le long du quai Fulchiron

   Autre temps, autre époque...

(photos : Michel Locatelli)

 

 

Un héron sur les bords du quai Tilsitt
Un héron sur les bords du quai Tilsitt
Flamboyant volatile qu'on vit un temps sur une pile de la passerelle St-Georges
Flamboyant volatile qu'on vit un temps sur une pile de la passerelle St-Georges


Écrire commentaire

Commentaires : 0