· 

La Reine des Prés

 

Si vous passez un jour dans le quartier de Monplaisir, à l'angle de la rue Saint-Gervais et de la rue Saint-Nestor, votre regard sera sûrement attiré par un bloc de pierre gravé d'une inscription insolite : LA REINE DES PRÉS. Caché derrière une grille, il sert aujourd'hui de banc, pour les occupants du n° 20 de la rue Saint-Gervais. Mais il n'a pas toujours eu cet usage. Avant la construction de l'immeuble, dans les années 1980, il y avait là une grosse maison bourgeoise, avec un portail affichant fièrement sur le linteau le nom de la propriété : LA REINE DES PRÉS.

 

Cette maison aujourd'hui disparue, fut construite vers 1929-30, par Léo BOULADE et sa mère sur une parcelle située au 16 rue Saint-Gervais. La famille Boulade s’était spécialisée dans la fabrication et la vente de matériel d'optique de précision. Avec son frère Antonin (1869-1929), Léo Boulade (1867-1943) s'illustra au début du XXe siècle dans la photographie aérienne à partir de ballons aérostatiques.

 

source : Les Boulade à Monplaisir par Jacques Navrot



Les frères Boulade nous ont laissé de superbes vues de Lyon, comme celle-ci qui permet de voir les quartiers de Gerland et Perrache, quand subsistaient encore les restes de l'ancienne gare d'eau des frères Seguin.

 

Photo prise par les frères Boulade en 1902. Transmise par Yves Jos, à qui elle fut donnée en 1986 par Antonin Boulade, le fils de Léo, lors d'une exposition rétropective sur l'oeuvre des 2 frères, à la mairie du 8e arrondissement
Photo prise par les frères Boulade en 1902. Transmise par Yves Jos, à qui elle fut donnée en 1986 par Antonin Boulade, le fils de Léo, lors d'une exposition rétropective sur l'oeuvre des 2 frères, à la mairie du 8e arrondissement


Photos : Michel Locatelli (un clic pour agrandir)
Photos : Michel Locatelli (un clic pour agrandir)

 

 

Nos grands-mères connaissaient bien la reine des prés. Elles en faisaient des tisanes aux vertus bienfaisantes. Elle fut longtemps à la mode comme plante d'ornement dans les jardins. De chaque côté de l'inscription figurait un médaillon représentant la plante. Seul, celui de droite a subsisté et reste parfaitement visible.


La reine des prés, est connue sous d'autres noms moins poétiques : la filipendule ulmaire ou spirée ulmaire, barbe des chênes, barbe de bouc, fleur des abeilles, herbe aux abeilles, ormière, grande potentille, vignette...



Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Michel Locatelli (mardi, 02 octobre 2018 15:21)

    Nous recherchons une photo de la villa "La Reine des Prés", détruite dans les années 1980. Si vous possédez une telle photo, merci de nous contacter par la rubrique CONTACT du site internet de SEL.