· 

Liberté, Égalité, Fraternité : les statues du parc Bazin ont retrouvé leur éclat

 

SEL avait attiré l'attention sur l'état très dégradé de ces statues, ternies par les outrages du temps : Liberté, Égalité, Fraternité, les trois allégories de la devise républicaine installées au parc Bazin à Montchat ont retrouvé leur éclat. On peut maintenant apprécier la teinte chaude de la pierre et la finesse des détails. C'est le moment d'aller les admirer et de flâner dans ce parc de 3 hectares, calme, ombragé, et bien équipé en jeux d'enfants. C'est l'occasion de redécouvrir l'histoire singulière de ces statues, rappelée sur un panneau informatif qui aurait pu être plus judicieusement placé pour faciliter la lecture.


Photos : Richard Bonneville (un clic pour agrandir)


La Liberté porte la flamme qui éclaire l'humanité et protège un vieillard, une mère et ses enfants. L'Égalité entoure de ses bras bienveillants deux hommes, qui tiennent ensemble la déclaration des droits de l'homme ; l'un est assis sur une enclume symbole du travail, et l'autre porte un coffre rempli de bijoux, symbole de richesse. Quant à la Fraternité, elle veille sur deux hommes qui s’entraident.

 

De la place Carnot au parc Bazin : En 1880, la municipalité de Lyon décide d'ériger un monument pour commémorer le centenaire de 1789. Ce monument est imposant : il comporte une représentation en bronze de la République due au sculpteur Émile Peynot, juchée sur colonne de quinze mètres de haut, entourée quatre groupes statuaires en pierre qui représentent la Ville de Lyon et les allégories de la devise républicaine. L'ensemble est installé au centre de la place Carnot en face de la gare de Perrache. Mais en janvier 1975, lors de la construction de la ligne A du métro, l’œuvre est démembrée, et c'est ainsi que Liberté, Égalité et Fraternité se sont retrouvées au parc Bazin, où elles ont peu à peu sombré dans l'oubli. 

 

Retour place Carnot : La statue en bronze de la République sur sa colonne et la représentation de la ville de Lyon sont restées place Carnot, mais elles ont été déplacées et séparées l'une de l'autre. Elles ont bien souffert aussi des injures du temps. Auront-elles le bonheur de connaître prochainement comme leurs lointaines compagnes du parc Bazin un regain de jeunesse ? La question sera posée à Monsieur Jean-Dominique Durand, adjoint au Patrimoine de la ville de Lyon ?


Statue de la République place Carnot avant 1975 (source : Archives Métropolitaines et Départementales du Rhône)
Statue de la République place Carnot avant 1975 (source : Archives Métropolitaines et Départementales du Rhône)

Écrire commentaire

Commentaires: 0