Patrimonial

Patrimonial · 14 novembre 2018
Tout le monde connaît la statue équestre de Louis XIV place Bellecour. Mais on connaît moins une autre statue, plus discrète, un peu à l'écart, dans un coin baigné d'ombre en été. Assis sur une élévation, en tenue d'aviateur, les mains dans les poches, son fidèle compagnon à ses côtés, Antoine de Saint-Exupéry veille. Que regarde-t-il ? À quoi pense-t-il ? Peut-être à une autre statue qu'on a élevée à sa mémoire, à quelques kilomètres d'ici, il y a quelques mois...

Patrimonial · 05 novembre 2018
Les derniers aménagements des quais de Saône entre le viaduc de chemin de fer et le pont Kitchener-Marchand ne sont pas encore ouverts au public, mais ils ont déjà adoptés par les skaters. La partie basse doit être un espace partagé par les amoureux de la glisse et les promeneurs mais le sera-t-il vraiment ? La partie haute, sous le pont de l’autoroute, est aménagée en circuit à bosses. Les ados sont déjà au rendez-vous. Succès assuré...

Patrimonial · 05 novembre 2018
Un curieux camouflage dissimule actuellement la porte des Enfants du Rhône, à l'entrée du parc de la Tête d'Or, place Général Leclerc. Une mesure de protection pour assurer la sécurité des travaux de rénovation prévus jusqu'en mars 2019 : remplacement des éléments manquants, mise en place de galets de roulement, peinture et réfection des dorures, amélioration de l'éclairage, amélioration de l'accessibilité, de quoi ravir les promeneurs qui retrouveront avec plaisir cet accès majestueux au...

Patrimonial · 04 novembre 2018
Qui peut bien en vouloir au Major Martin ? Depuis le début du mois d'octobre son buste a disparu du Monument aux Grands Hommes, place Gabriel Rambaud (Lyon 1er). D'après nos informations, recueillies auprès de l'Association des Anciens Martins, société des anciens élèves de la Martinière, ce buste a été retrouvé au sol, endommagé, et récupéré par les services municipaux. Il serait actuellement en cours de restauration, mais on ignore...

Patrimonial · 01 novembre 2018
Entre le quai Augagneur et le cours de la Liberté, en face de la préfecture, il existe un jardin tranquille qui s'appelle square Général Delestraint. Dans un coin un peu à l'écart on aperçoit une statue dressée sur un socle portant l'inscription : "Sadi CARNOT, Président de la République française, assassiné à Lyon le 24 juin 1894". Cette statue gagnée par l'oubli et l'usure du temps a une histoire singulière. Elle a été reléguée dans ce square en 1975, à cause, dit-on, des travaux de...

Patrimonial · 01 novembre 2018
Le 13 septembre dernier, la Madone de la Charade était descendue de la niche où elle veillait sur le quartier à l’angle de la rue Paul Bert et la rue Baraban depuis le XIXe siècle. Recueillie en très mauvais état par la Paroisse du Sacré Cœur, elle a été confiée à un professionnel qui la restaure bénévolement. Elle est constituée d’un mélange de...

Patrimonial · 22 septembre 2018
Connaissez-vous La Charade ? C'est le dans 3e arrondissement de Lyon, un vieil immeuble sans doute construit au XIXe siècle, à la rencontre des rues Baraban et Paul-Bert. Une niche d'angle abritait une Madone, fort dégradée par les injures du temps. Elle aurait pu disparaître dans la rénovation de l'immeuble. Par bonheur, grâce à la mobilisation des habitants du quartier et la compréhension du promoteur, elle a pu être sauvée. Elle vient d'être descendue de sa niche et...

Patrimonial · 30 juin 2018
Belle perspective prise de la rive droite de la Saône, entre le viaduc de chemin de fer de la Quarantaine et le pont de l'autoroute A6. En face, sur l'autre rive, l'aménagement qui permettra d'assurer la continuité du cheminement piétonnier entre le quai Rambaud et le quai Maréchal-Joffre se poursuit. Les travaux ont bien avancé par rapport à notre précédent billet du 17 mars 2018...

Patrimonial · 13 mai 2018
Y a-t-il eu a Lyon « un des plus grands nymphées de la Gaule romaine » ? Dans un article de la revue ARCHÉOLOGIA (n° 562, février 2018) Alain Bouet, professeur à l'Université Bordeaux-Montaigne, et Djamila Fellague, maîtresse de conférences à l'Université Grenoble-Alpes, font le point sur cette question. Dégagé depuis 1944, cet édifice bien visible entre l'odéon et le théâtre, n'avait guère retenu l'attention des chercheurs. Longtemps considéré comme l'emplacement de latrines...

Patrimonial · 25 mars 2018
Si Louise Labé revenait dans son quartier, elle aurait bien de la peine à reconnaître la vieille rue Bourgchanin, rebaptisée Bellecordière en son honneur lors de la percée de la rue impériale. Le chantier touche à sa fin. Voici notre rue pavée de neuf. Le verre et le métal étalent leur froide modernité sur les façades...

Afficher plus