La place Carnot et le quartier Perrache

Cette visite est un bon complément à la balade
"Confluence 1 : derrière les Voûtes".


La presqu'ile fut longtemps limitée aux abords de l'abbaye d'Ainay. Son extension vers le sud, initiée notamment par Antoine-Michel Perrache, fut longue et difficile. Gênée par son enclavement entre Rhône et Saône et sa vulnérabilité lors des inondations, la place Carnot ne connut un véritable développement urbain et démographique qu'à l'avènement du Second Empire grâce notamment aux deux ponts "Seguin" et à l'endiguement des fleuves. L’autre facteur déterminant de l'essor du quartier fut sans conteste la construction de la gare de Perrache, ouvrant sur un vaste espace constitué de la place Carnot et du cours de Verdun.




L'arrivée de l'autoroute et l'édification du centre d'échange sur le cours de Verdun mirent fin aux nombreuses manifestations qui s'y déroulaient (concours hippiques, tournois de boules, envols de ballons, foires et spectacles de cirque…) et accentuèrent la coupure de la Presqu'île.

 

Rendez vous au pied de la statue de la République place Carnot pour découvrir le quartier.


La place Carnot, le cours de Verdun et la gare de Perrache avant la construction du centre d'échange (au premier plan à droite, le lycée Récamier)
La place Carnot, le cours de Verdun et la gare de Perrache avant la construction du centre d'échange (au premier plan à droite, le lycée Récamier)