Si le cloître Saint-Jean vous était conté...

 

Le cloître Saint-Jean à l'époque de François 1er.  Restitution : Rogatien Le Nail (1877-1918)
Le cloître Saint-Jean à l'époque de François 1er. Restitution : Rogatien Le Nail (1877-1918)

 

L'ancien quartier canonial de Saint-Jean a regroupé durant plus de dix siècles dans un espace d'un peu plus de trois hectares entre Fourvière et Saône tous les pouvoirs à Lyon.

 

Le cheminement depuis le chevet de la primatiale et se terminant face à elle et à la manécanterie, après avoir parcouru le parc archéologique regroupant baptistère, Saint-Etienne et Sainte-Croix, rejoint les vestiges cachés de la muraille du cloître.

 

Par ruelles étroites et passages discrets la balade permet de découvrir les vestiges des bâtiments érigés par les chanoines, la maison du Chamarier, les logis oubliés des prébendiers canoniaux et d'évoquer le passé du quartier, des premiers chrétiens aux catastrophes naturelles en passant par les destructions des guerres de religion.



Entre Histoire et anecdotes, c'est une balade mêlant les souvenirs de Sidoine Apollinaire, du Saint-Empire Germanique, de Philippe le Bel, les destructions du baron des Adrets mais aussi la poésie de Corneille, la marquise de Sévigné ou le passage d'Adrien Lamourette, évêque constitutionnel durant la Révolution.