La Guillotière (2)

 

De Combalot au Prado


Cette balade débute place Raspail à l'endroit même où se situait encore au début du  XIXe siècle le port aux pierres. Nous verrons comment André Combalot a pu valoriser des terrains autrefois dévolus aux inondations du Rhône, en construisant tout un quartier comme l'avait fait Morand quelques années auparavant aux Brotteaux.
Depuis la place Gabriel Péri, nous  remonterons une partie de la grande rue de la Guillotière, longtemps seule entrée dans Lyon à partir de la rive gauche du Rhône par le pont de la Guillotière. C'est grâce à cette route historique que la Guillotière, terre d'accueil de l'immigration et de populations défavorisées, successivement faubourg, commune, puis arrondissement de Lyon, a pu naître et se développer au fil des siècles.


Fresque de Kobra, espace dit Mazagran
Fresque de Kobra, espace dit Mazagran
La chapelle du Prado
La chapelle du Prado


Nous constaterons l'évolution des quartiers parcourus et le dynamisme des associations de la rive gauche en faveur de ses habitants.  Espace Mazagran, la fresque de Kobra, artiste d'origine brésilienne, fait ressortir la diversité des habitants du quartier. Au jardin d'Amaranthes, nous verrons comment un projet ancien et utopique s'est transformé en espace de loisirs grâce à la mobilisation constante de ses habitants.
La rue Bèchevelin nous mènera à l'église Saint André, où nous pourrons admirer des vitraux, parmi les plus beaux  de Lyon. Enfin, en visitant la chapelle du Prado, nous ne confondrons plus l’œuvre généreuse du Père Chevrier avec celle non moins généreuse de Gabriel Rosset : Notre Dame des Sans Abri.

photos : Jean-Claude Kirche