Pauline Jaricot : sa maison, sa vie, son œuvre



Extrait du plan scénographique de Lyon vers 1550 (fac-similé)

cerclée de rouge : la Bréda, à gauche, "l'Anticaille"

Façade principale de la maison après sa restauration en 2003-2004, sous la direction de Didier Repellin, architecte en chef des Monuments Historiques



La maison de Lorette, ainsi dénommée par Pauline Jaricot,  est riche d'un patrimoine historique remarquable qui peut être abordé selon différents points de vue :
  • l'histoire du site et du bâtiment : cette ancienne maison des champs, connue sous le nom de la Bréda,  a été construite au XVIe siècle pour un riche bourgeois lyonnais, qui venait se mettre à l'écart de l'agitation de la ville. Au fil du temps, elle a subi de nombreuses transformations que les historiens et archéologues ont pu reconstituer. On a même retrouvé dans une cave les restes d'une voie gallo-romaine.
  • les choix architecturaux et artistiques qui ont présidé à sa restauration : harmonie des tons de la façade, mise en valeur de la tour d'escalier avec ses "tirs en croix", reconstitution des fenêtres à meneaux et traverses, aménagement intérieur sobre et lumineux, restitution du passage qui permettait un accès à Fourvière par les jardins du Rosaire. La réussite de cette restauration a été unanimement saluée.
  • la vie et l’œuvre de Pauline Jaricot qui a occupé cette maison pendant trente ans, de1832 à 1862. Quelque conviction qu'on puisse avoir, on ne peut rester indifférent à l'histoire de cette femme, à son ardeur missionnaire, aux épreuves qu'elle a dû affronter.


Détail d'un escalier intérieur

Baie avec élément de décor gothique

La chapelle Sainte-Philomène

Pauline-Marie Jaricot (1799-1862)



INDICATIONS PRATIQUES :

Cette visite sera conduite par Madame Katy Campagnolo, guide bénévole. Une somme de 5 € est demandée à tous les participants (adhérents SEL et non adhérents). Elle sera reversée aux Œuvres Pontificales Missionnaires qui continuent l’œuvre de Pauline Jaricot et assurent l'ouverture de sa maison au public. Un livret sur la vie de Pauline Jaricot sera remis à tous les participants à la fin de la visite.

 

photos : Josette Frolon, Michel Locatelli