Les Brotteaux : "côté gare"


Dans la seconde partie du XIXe siècle l’urbanisation de la rive gauche du Rhône (cf. Brotteaux, côté Morand) va se poursuivre, notamment grâce au changement industriel et technique avec l’arrivée du chemin de fer.

 

La gare de Perrache a été inaugurée en 1857 et pour desservir l’est de la région lyonnaise on décide la construction de la gare de Genève en 1859, construction en bois pour répondre aux exigences de l’Armée très présente sur place : ligne de fortifications puis caserne de cavalerie de la Part-Dieu. Après 50 ans et la multiplication des lignes de chemin de fer, la décision est prise de construire une nouvelle et grande gare qui sera inaugurée en 1908.


Archives Municipales de Lyon 4F1 496
Archives Municipales de Lyon 4F1 496

Avec le P.L.M., l’Armée, les Hospices Civils, la Ville et son service de Voirie seront les principaux acteurs de cette urbanisation sans oublier les architectes… L’évolution des technologies et l’apparition du T.G.V., l’inauguration de la gare de la Part-Dieu en 1982 vont mener en 1983 à la fermeture de la gare des Brotteaux.


Balcon Art Nouveau,  2 place Jules-Ferry  (photo : Denis Lang)
Balcon Art Nouveau, 2 place Jules-Ferry (photo : Denis Lang)

 

 

 

L’imposant bâtiment de la gare est toujours là ainsi que de beaux immeubles environnant, exemples d’Art Nouveau et d’Art Déco.

 

Depuis 2010, la création d’un parking souterrain a conduit à la piétonisation de l’ancienne rue du Général Brosset. Un jardin public a été réalisé et le lieu s'appelle désormais "place du Général Brosset". Quant à l’hôtel Lugdunum, construit en 1924, il a été restauré et totalement réaménagé.

 

Notre balade accompagnée permettra d’évoquer les grands (et les petits) pas de l’histoire de ce quartier, partie importante du prestigieux 6ème arrondissement.