Le quartier Monplaisir

 

 

Du paysage rural au paysage urbain en passant par la période industrielle

 

Monplaisir, Sans Souci, dénominations heureuses créées par le Baron des Tournelles lorsqu’il décida de lotir son domaine. C’était en 1828, ces noms sont toujours actuels et ont aussi été donnés aux deux stations de métro qui desservent le quartier. Notre balade partira du jardin de l'Institut Lumière et elle nous conduira jusqu'à l'ancienne Manufacture des tabacs, devenue l'Université Jean-Moulin Lyon 3.


Le jardin d'hiver de la villa Lumière
Le jardin d'hiver de la villa Lumière
Université Jean-Moulin Lyon 3 (passage du tram sous la maison du Directeur de l'ancienne Manufacture des tabacs)
Université Jean-Moulin Lyon 3 (passage du tram sous la maison du Directeur de l'ancienne Manufacture des tabacs)


Entre l'avenue des Frères-Lumière (ex-route de Grenoble puis grande rue de Monplaisir) et le cours Albert-Thomas, nous évoquerons les frères Lumière, leurs inventions et d'autres découvertes plus inattendues. Nous rappellerons le riche passé industriel de ce quartier au début du XXe siècle, dans des secteurs innovants, et nous soulignerons le développement des lieux d’enseignement, de l’école primaire à l’Université.


Le monument à la mémoire des frères Lumière
Le monument à la mémoire des frères Lumière
Le cinéma Cristal-Palace avant 1960
Le cinéma Cristal-Palace avant 1960


La place Ambroise-Courtois
La place Ambroise-Courtois

Quel avenir pour ce quartier qui conserve une image familière et populaire avec ses marchés, ses commerces, ses cours intérieures et ses immeubles de hauteur inégale et limitée ?

photos : Gisèle Chapiron (sauf le Cristal-Palace)