Du port d'Occident à la place Bellecour


Place Gensoul, point de départ de notre balade
Place Gensoul, point de départ de notre balade

 

 

 

Quai Maréchal-Joffre et quai Tilsitt, la rive gauche de la Saône nous offre une superbe promenade bien ombragée.

 

Une belle alignée de bâtiments donne à déchiffrer la grammaire architecturale des années 1830 à 1860 : immeubles-monuments à pavillons d'angle, symétrie horizontale, entrées cochères, vaste cour intérieure avec escalier majestueux, jeux des baies et des balcons, encadrements et consoles sculptées, fontes et ferronneries. Ici, il ne reste rien des maisons qui ont précédé, toutes détruites lors de l'explosion de l'arsenal en 1793. On cherchera à situer son emplacement, ainsi que celui de la la douane et du grenier à sel qui lui ont un temps succédé.


L'ancien port d'Occident, et un "immeuble-monument" sur le quai Maréchal-Joffre
L'ancien port d'Occident, et un "immeuble-monument" sur le quai Maréchal-Joffre

Jusqu'aux travaux de Perrache, le Rhône et la Saône faisaient leur confluent derrière les remparts de l'abbaye d'Ainay toute proche. Reste-t-il une trace de ce rempart ? Où était la gare d'eau construite par Perrache bien avant l'arrivée du chemin de fer ?

 

La Saône est aujourd'hui bien paisible, presque assoupie, mais nous tâcherons de retrouver en pensée l'intense activité du port d'Occident dont les chais sont encore visibles. Sans oublier l'histoire des ponts, viaduc et passerelle qui ont été établis entre les deux rives, souvent détruits, mais toujours reconstruits, sauf l'un d'entre eux dont le souvenir, cependant, reste encore bien présent : le pont d'Ainay.


Où se trouvait l'ancien Grenier à sel ? Quand a-t-il disparu ?
Où se trouvait l'ancien Grenier à sel ? Quand a-t-il disparu ?
L'ancien pont d'Ainay (1908)
L'ancien pont d'Ainay (1908)