Du "bourg" Saint-Vincent au quartier de la Martinière (1)

 

Le quartier Saint-Vincent et la place Sathonay


Notre parcours nous permettra de découvrir deux quartiers, aux personnalités différentes, liés par l'histoire et la proximité, avec des témoignages d'architecture du XVIe au XIXe siècle.

 

17 rue de la Vieille (photo : Denis Lang)
17 rue de la Vieille (photo : Denis Lang)

 

 

Le « bourg Saint-Vincent » est né vers le XIIe  siècle, autour de la petite église du même nom aujourd'hui disparue. Le tracé des rues est resté presque inchangé jusqu’à nos jours. Nous admirerons de superbes maisons des XVIe, XVIIe et XVIIIe  siècles, riches de leur façades ouvertes de fenêtres à meneaux, de leurs cours et de leurs escaliers. 

 

A partir de la fin du XIIIe siècle, plusieurs communautés religieuses vont s’établir autour du bourg Saint-Vincent et prospérer jusqu’à la Révolution. Après la confiscation des biens religieux, chacun des couvents aura un destin bien différent.


 

 

 

 

Implantée au nord-est du secteur, l’abbaye de la Déserte sera détruite à la Révolution. Ses jardins seront transformés en Jardin des Plantes et à l’emplacement des bâtiments conventuels naîtra la place Sathonay et ses immeubles de prestige.

 

À droite : « Entrée du Jardin des Plantes sur la place Sathonay »

Lithographie rehaussée à l’aquarelle (vers 1830).

Dessinée par T. de Jolimont.

Lithographie par V. Adam, de Benard et Bichebois ainé

(Collection particulière)