Le quartier Saint-Paul (2)

 

De l'église Saint-Paul au quai Pierre-Scize

 

Dans sa partie sud, à proximité du pont du Change, le quartier Saint-Paul a longtemps attiré une population très riche, alors qu'au nord et le long de la Saône, lieu de passage pour entrer dans la ville, étaient surtout établis des petits artisans, bouchers, aubergistes... L’habitat y était dense, les rues étroites, la misère et l’insalubrité s'y développaient.

 

La destruction des maisons en bord de Saône pendant la Révolution, puis au cours du XIXe siècle, les principes hygiénistes, la volonté municipale de relier le quartier à la presqu’île, et la création de la gare, ont profondément modifié l'urbanisme hérité du Moyen-Âge et de la Renaissance.

 

Cependant, une partie du bâti ancien, celui le plus solidement construit, fut heureusement conservé. L’église Saint-Paul, une des plus anciennes de la ville, maintes fois rénovée et embellie, est toujours là et résiste à l'oubli.

 

Aujourd’hui, le quartier Saint-Paul connaît une animation réelle, mais raisonnable. La foule des touristes se fait moins envahissante qu’à Saint-Jean. En flânant au gré des rues et des places, on peut observer un large éventail d’époques architecturales, tandis que la gare, récemment rénovée, rétablit un lien entre l’ouest lyonnais et la ville.