Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
PIP : les dés sont-il pipés ?

PIP : les dés sont-il pipés ?

Nouvel exemple de la protection illusoire apportée par la classification Périmètre d'Intérêt Patrimonial du PLU-H ? Sur une parcelle traversante entre le 27 rue Chalopin et le 24 rue d'Anvers, dans le 7e arrondissement, deux anciennes maisons d'artisans typiques de ce quartier sont appelées à disparaître, après bien d'autres.

Pourtant, nous sommes au cœur du PIP Béchevelin-Guillotière et dans la zone des 500 mètres de l'ancien garage Citroën inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Dans le dossier du permis de construire, le 8-10-2021, l'architecte des Bâtiments de France émet un avis favorable au projet de construction. Il indique quelques points de détails, liés aux volets, dalles, plantations, mais rien sur le gabarit, l'aspect, l'inscription des deux futurs immeubles dans leur environnement, et la co-visibilité avec le garage Citroën.

Il n'est fait aucune  référence à l'existence d'un Périmètre d'Intérêt Patrimonial, mais ce constat est général pour la plupart des permis de construire délivrés en zone PIP. Pourquoi ?

storage?id=2052085&type=picture&secret=aFa6XvhrzaGoStac6NcETdS62lSEMnfU3F08C1A6&timestamp=1640361344
storage?id=2052086&type=picture&secret=VwtqdZqRTfwhTMFib6z2cDupnOKYijiRwvRGNJjV&timestamp=1640361379

©️ photos :Pierre Michel

Faut-il rappeler la définition métropolitaine de ces Périmètres d'Intérêt Patrimonial ?

storage?id=2052092&type=picture&secret=xmmX1b8RLf2VxBOMKK1o3jTaJWFLrY8udKvCGozw&timestamp=1640361496

"Périmètres géographiques comportant des ensembles urbains, bâtis et paysagers constitués et cohérents, identifiés pour leur valeur patrimoniale, au regard de leurs qualités d’ordre culturel, historique, architectural, urbain et paysager, conformément aux articles L.151-19 et R.151-41-3° du Code de l'urbanisme dont il s'agit d’assurer la mise en valeur patrimoniale par la préservation de leurs caractéristiques."

Certes nous savons que le bâti doit évoluer. Nous pouvons comprendre les besoins de logements sociaux de Notre Dame des Sans Abri à l'origine du projet. Mais devant la fadeur architecturale de ce projet, sa banalité, son aspect copier-coller, on peut regretter qu'aucune préconisation d'intégration dans le tissu urbain existant n'ait été formulée ou qu'aucun effort spontané n'ait été fait en ce sens par les architectes du projet.

Faut-il poursuivre cette logique inexorable de densification par démolition du petit patrimoine ancien ? Faut-il que nos rues se transforment en corridor uniforme ? Faut-il que nos vieux quartiers, perdent leur caractère et les marques de leur histoire ?

storage?id=2053349&type=picture&secret=R4s4qYEbyMbxcfQpd2SylhGqrdOKkuNtFGVbCsZu&timestamp=1640539628

Les PIP seraient-ils pipés ?
SEL a déjà exprimé sa préoccupation à ce sujet lors de la concertation sur la modification n° 3 du PLU-H.

LIEN DE CONSULTATION

Un dossier à suivre... Une vigilance à renforcer...

icoComment35Color
icoComment35Color
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Projet d'apaisement de la Presqu'île...

Projet d'apaisement de la Presqu'île...

Le 7 juin, la Métropole et la Ville de Lyon ont donné une conférence de presse sur le projet...

11 juin 2022
Montchat : Encore une maison qui va bientôt être détruite

Montchat : Encore une maison qui va bientôt être détruite

Peu à peu, le "village" de Montchat et ses petites maison disparaissent sous les coups de...

Denis LANG
29 janvier 2022